Pourquoi nous vous demandons la notice, certains CCTP et le tableau des surfaces ?

Angelo Blot

14 Mar

2 min. pour lire

À l’approche de la finalisation du DCE, il est important que nous ayons eu et validé l’ensemble des documents pouvant avoir un impact sur les fonctionnalités connectées.

La Notice

Les notices vous engagent auprès de vos acquéreurs, il est donc essentiel qu’elles reflètent parfaitement votre stratégie commerciale, tout en intégrant les prémices d’éléments techniques. Si les références connectées peuvent évoluer au fil du temps (et surtout entre le jour de la signature de la notice et la livraison du logement), les fonctionnalités quant à elles, peuvent être garanties aisément, voir se bonifier avec le temps, sans surcout ! C’est pour cela qu’il est très important de nous transmettre votre notice acquéreur pour validation, avant même qu’elle soit signée par les premiers acquéreurs. Ainsi, nous pouvons vous garantir que vous n’éprouverez pas de difficultés techniques à assurer à la livraison les fonctionnalités que vous avez rédigé.

Les CCTP

Nous cherchons continuellement à simplifier et optimiser le travail des entreprises lorsqu’elles doivent répondre à vos consultations. En effet, les phases de recalage sont souvent perçues négativement par les entreprises, car elles sont chronophages et non génératrices de business. C’est pour cela que nous faisons notre maximum afin que les offres soient en adéquation avec nos attentes, dès le premier tour.

Pour cela, il est nécessaire d’analyser les lots impactés par des solutions connectées ou des mesures conservatoires : c’est à dire le plus généralement : les lots ÉlectricitéCVC-Plomberie et Menuiserie extérieure. Durant cette étape, nous validons que l’ensemble des préconisations issues de notre CR ont bien été retranscrites et nous nous assurons qu’il n’y a pas de mauvaises interprétations possibles, notamment lorsqu’une fonctionnalité impact plusieurs lots. Enfin, nous nous assurons également que les choix opérés par les BET (appareillages, chaudières, radiateurs, motorisations de volets roulants etc…) soient en adéquation avec les fonctionnalités désirées.

Le tableau des surfaces

Nous établissons nos simulations de surcoût connecté sur des modèles de typologie de logement issus de notre expérience. Néanmoins, l’architecture d’un bâtiment peut avoir un fort impact sur la disposition des pièces et ainsi faire varier le nombre de points lumineux, de radiateurs ou encore d’occultants. Grâce au tableau des surfaces et à l’application de la NFC 15-100, nous sommes en mesure d’ajuster cette première simulation et ainsi vous fournir une estimation plus précise du surcoût connecté. Bien entendu, nous serons uniquement en mesure de vous garantir des quantitatifs exacts lorsque l’ensemble des plans fluides auront été édités et que nous aurons récupéré ces quantitatifs à partir des offres reçues des lots traditionnels.

NOTA : lorsque la maquette numérique BIM sera généralisée, nous pourrons l’exploiter afin de vous fournir des estimations précises dès sa réception.

fermer la vidéo