Le logement connecté pour répondre au rapport du GIEC

Lucas de Lono

18 Mai

2 min. pour lire

Le GIEC a dévoilé le lundi 04 avril 2022 à 17 heures, la troisième partie de son sixième rapport. Après les 2 premières qui dévoilent un état des lieux alarmant pour notre planète, la 3ème présente les solutions pour contrer le réchauffement climatique. De nombreux thèmes sont abordés, et le logement en fait partie. Plusieurs préconisations sont faites et on va démontrer pourquoi avoir un logement connecté répond au rapport du GIEC.

Les préconisations pour le logement.

La première préconisation énoncée par le GIEC est d’adopter le logement zéro carbone, pour le neuf comme pour l’ancien! Il faut assurer et accélérer la rénovation énergétique des installations déjà présentes pour décarboner les bâtiments.

La deuxième préconisation, rapportée par le dernier volet du GIEC, pointe l’utilisation des énergies fossiles. En effet, les énergies fossiles sont les premières responsables du réchauffement climatique dans le monde.Pour faire face à ce problème, il faut réduire immédiatement et drastiquement l’utilisation du pétrole et du gaz d’ici 2050 (jusqu’à -70% par rapport aux niveaux de 2019). L’heure est à l’électrification des usages dans le logement, en utilisant une électricité verte produite par les énergies renouvelables. Il faut aussi que le logement soit “électrique”, notamment pour les modes de chauffage. 

Enfin dans une section consacrée à l’immobilier, le GIEC informe de l’importance de la qualité d’un logement. Plusieurs thèmes sont abordés comme l’air intérieur dans les logements, ou encore la qualité d’un logement pour le télétravail. Le GIEC pointe aussi que le combat n’est pas simplement pour le bien climatique mais aussi pour le bien-être des habitants.

Le logement connecté est-il une bonne réponse au rapport du GIEC ?

Comme vu auparavant, la consommation d’énergie est le principal vecteur du logement à modifier pour répondre au réchauffement climatique. Que ce soit de modifier la provenance de son électricité, réduire et optimiser ses consommations ou encore bannir les énergies fossiles de son habitat, la domotique et le logement connecté deviennent une réponse convaincante. 


Vous pouvez grâce à des thermostats intelligents, gérer la température du chauffage de chaque pièce afin d’éviter la surchauffe inutile. Grâce aussi à des interrupteurs de scénario, vous pouvez facilement adapter votre logement au climat extérieur et aux différents moments de la journée.

On parle souvent de chauffage et on oublie trop souvent le confort d’été, grâce à des volets roulants intelligents vous pouvez adapter vos volets à l’ensoleillement extérieur et donc réduire les usages des ventilateurs ou climatiseurs.  

fermer la vidéo