Que faut-il attendre de la domotique dans le futur ? Entretien avec Angelo Blot

Lucas de Lono

11 Mar

6 min. pour lire

Lors d’un entretien, Angelo Blot, le CEO de Lono exprime son ressenti sur le monde du logement connecté d’aujourd’hui. Au programme, on reviendra sur la crise qui a impacté le marché de l’immobilier, comment le secteur se renouvelle et quelles sont les nouvelles tendances dans les années à venir pour la domotique et l’Home IoT de demain.

Un renouveau de la stratégie de la Smart Home.

L’année 2021 a sonné comme un renouveau pour le monde du connecté et de la domotique. En effet, elle passe désormais un cap, ce n’est plus quelque chose de nouveau, l’IoT dans la maison est devenu commun en Occident. En Europe de l’ouest, c’est à peu près 15% des foyers qui possèdent un assistant vocal. Courant l’année 2020, le volume de ventes des enceintes connectées a augmenté de 58%, ce qui représente 154 millions d’unités avec un chiffre d’affaires de 11,3 milliards de dollars.

Désormais en 2022, c’est près de 500 millions d’enceintes connectées et smartdisplay (écran connecté) qui sont actifs dans le monde. Un monde ou Amazon, Google et Apple se partagent le marché entre eux.
Pour Angelo Blot, ce sont ces GAFAM, qui propulsent le marché de la domotique. A l’heure où de nombreuses innovations sont sorties par untel et untel industriel, ces géants américains ont une vision internationale du marché. En 2021, CHIP qui est devenu Matter offre une standardisation du marché en créant un protocole universel qui permet à tous les objets possédant la technologie de se connecter entre eux. Une révolution dans le domaine du connecté, de nombreux protocoles étaient disponibles et ce qui ne permettait pas l’interopérabilité entre certains objets connectés.

domotique matter
Les produits utilisant le standard Matter avec le petit logo dessus.

Depuis 1 an, Google, Amazon et Apple qui sont à la tête de Matter poussent le marché et les industriels à l’adopter. Les grands industriels tels que Legrand, Somfy, Schneider ou encore Tuya se sont mis à ce nouveau standard afin d’assurer que leurs produits soient compatibles. D’après Angelo, le but de Matter ne s’arrête pas à connecter tous les objets entre eux. Il pense que c’est une porte d’entrée pour présenter davantage de services à travers les objets connectés, la voiture connectée est un exemple qui a déjà opéré sur ce terrain-là. Matter vient donc chambouler le marché car il supprime tous les autres systèmes de protocoles que les industriels utilisent et qui faisaient la force de chacun d’entre eux.

Du coup, ça change beaucoup de choses sur le produit final, les protocoles qui faisaient la force de certaines technologies disparaissent. Les industriels doivent revoir la formule de leur produit pour maintenant privilégier des termes comme le design, la fiabilité et enfin le plus important, le prix.

Cette standardisation va permettre un gain d’argent pour l’acquéreur mais aussi un immense gain de temps. Plus besoin d’aller chercher l’outil compatible qui coûte plus cher pour installer une fonction supplémentaire dans son logement, avec ça, Apple casse son mythe. La force de Matter est de pouvoir migrer simplement vers ce nouveau standard, les anciennes technologies déjà fonctionnelles pourront d’une simple mise à jour fonctionner avec le standard. C’est une chose que Lono avait prévu, tous les programmes qui ont été accompagnés pourront fonctionner avec le nouveau protocole.

Pour conclure sur cette première partie, le CEO de Lono, exprime cette année 2021 comme un renouveau qui fait un grand pas en avant. Les GAFAM dictent le marché avec le nouveau protocole Matter qui permet une interopérabilité des solutions connectées, qui devient plus simple et attractif. Une porte sur de nouveaux services s’ouvre pour le futur de la maison connectée.

De nouveaux services (Séniors & Hôtels)

Maintenant que l’idée d’un logement intelligent et que les installations connectées sont devenues communes, de plus en plus de services vont être disponibles dans les logements. On a pu voir des innovations comme la boîte à lettres connectée qui facilite le sans contact pendant le covid. Autre que faciliter les démarches en période de pandémie mondiale, le connecté a su apporter une valeur ajoutée sur plusieurs points. Des secteurs comme l’hôtellerie ou encore les résidences séniors sont les acquéreurs de demain selon Angelo.

Pour les hôtels, il choisit d’illustrer l’utilité d’un environnement connecté dans un hôtel. Il sera désormais possible d’accéder à sa chambre sans passer par une réception pour recevoir ses clés. Grâce à son smartphone, le client pourra directement y accéder grâce à une serrure connectée. Cela permet à l’hôtel de faire des économies salariales pour s’assurer qu’une personne soit disponible 24H/24 à la réception, et cela fluidifie l’accueil du client. En outre, la serrure connectée peut faciliter la location, la voiture en bénéficie avec par example l’application Getaround . Pour les hôtels il y a donc un double enjeu, le connecté permet bien évidemment d’améliorer le confort d’une chambre et proposer plusieurs services supplémentaires, mais il a aussi un côté pratique pour les hôteliers, en lui permettant de se détacher de certaines tâches et donc de faire des économies de temps et d’argent.

domotique serrures connectées
Une serrure connectée dans un hôtel.

Du côté des résidences séniors, c’est une question un peu plus complexe, on l’a vue lors de la pandémie de Covid 19, les Ehpad ont été durement impactés et la qualité de vie de nos aînés restreinte. Suite à cette problématique, il est nécessaire de trouver une solution pour améliorer la qualité de vie de nos aînés. Une alternative à l’Ehpad, c’est la résidence séniors, qui doit elle aussi accueillir une infrastructure connectée afin d’améliorer la qualité de vie des plus âgées. Que ce soit de l’aide au maintien à domicile ou le confort de nos ainés, les assistants des GAFA auront un rôle crucial à jouer, il permet aux personnes de piloter les fonctionnalités connectées de son logement par la voix et ainsi réduire la fracture numérique. De plus, le connecté pourra aussi interagir sur l’accessibilité, en aidant la mobilité des plus fragiles via des robots ménagers, ou encore des interrupteurs intelligents qui pourront en un rien de temps satisfaire les besoins du sénior.

Prioriser le connecté pour des questions écologiques face à la montée des coûts.

Autre tendance du logement connecté, la réglementation environnementale RE2020 qui rentre en vigueur dès cette année 2022. Désormais les promoteurs devront respecter cette charte qui vise à construire des bâtiments plus écoresponsables et adaptés au monde de demain. De plus, le marché immobilier a été impacté par la crise du Covid, encore aujourd’hui, la pénurie des ressources et la montée des coûts fragilise le monde de l’immobilier et en particulier les promoteurs. Pour rectifier cela, il faut trouver de nouvelles solutions qui sont moins coûteuses mais qui puissent tout de même répondre à la charte RE2020. Le tout est donc de prioriser les installations techniques qui permettront de réduire la consommation énergétique comme le thermostat intelligent, de s’aider de l’énergie solaire pour réduire sa consommation d’énergie décarbonée. Mais pas que, il faut aussi penser à adopter son logement au monde de demain, le réchauffement climatique prévoit d’année en année, une montée des températures. Il faut donc aussi prioriser des notions de confort d’été qui visent à ce que votre logement soit autonome au niveau des volets roulants pour réduire les températures excessives. 

L’enjeu de la domotique en 2022, est clair, avant de penser aux nombreux services que les outils connectés vous offrent, il doit répondre à des questions plus réglementaires et revoir sa stratégie. De plus, au vu du dernier rapport du GIEC, l’urgence de produire des bâtiments économe est réelle et immédiate.

Et quel futur pour la domotique ?

Lors de l’entretien avec Angelo, on a évoqué plusieurs sujets intéressants pour le futur de l’IoT, mais celui qui a attiré notre attention plus que les autres c’est la voix. C’est par la voix que dans les prochaines années, nous allons interagir avec nos objets connectés. C’est déjà quand même le cas, dans un sondage réalisé par Isoskélé, 36% des personnes interrogées font une utilisation quotidienne d’un assistant vocal. Un chiffre plus faible en fonction de l’âge, on voit nettement que chez les jeunes, l’utilisation est plus courante. Du coup l’assistant vocal va avoir un rôle déterminant dans les années à venir. C’est aussi un moyen de s’adapter au monde de demain et aux nouvelles technologies. C’est en effet le but de certaines entreprises de créer une réalité virtuelle comme Meta anciennement Facebook, qui veut créer son Metaverse et la commande vocale est indispensable pour le concevoir.

Une autre chose qui va définir les années à venir pour le logement connecté, c’est la connexion Internet.  Angelo la définit comme le nerf de la guerre, pourquoi ? Sa vision est que dans 10 ans, nous aurons adopté une stratégie de tout connecté dans le logement. Pour appuyer sa vision, il compare souvent le logement à la voiture. À l’heure actuelle, tous les nouveaux modèles de voitures sont commandables via des services comme Apple Car qui apporte un lot de fonctionnalités pour sa voiture.

Nouvelle réalisation contenant un assistant vocal entre l’automobile et le logement

Et pour cela, il est indispensable de bénéficier d’une bonne connexion internet pour permettre son fonctionnement. Alors que la 5G se démocratise mais fait encore débat, tout sera interconnectable dans les années à venir. De plus, il existe d’autres solutions comme Starlink développé par Spacex l’entreprise d’Elon Musk, qui fournit une connexion internet par satellite qui peut couvrir n’importe quel endroit sur terre.

Pour le CEO de Lono, le futur est clair, dès que la domotique aura servi d’outil pour la gestion de l’énergie dans les bâtiments, il fournira davantage de services et rentrera dans une ère 100% serviciels ou l’on aura créé différents écosystèmes. On verra donc naître des catégories comme la sécurité, le confort, le divertissement, le gaming etc. etc..

fermer la vidéo